A la recherche des Esturgeons : édition 2017

Nous sommes fin août et, comme depuis quelques années déjà, une partie de La Team se retrouve au bord de l’étang du « Poisson Rouge » en Côte d’Or pour y retrouver nos amis Les Geais avec comme objectifs de passer un week-end détente et avoir la chance de toucher quelques beaux esturgeons qui hantent ce bassin.

Kevin prépare le matériel. Cette année, simplicité et amorçage à l’assiette au pellet sont la stratégie de base. En attendant l’arrivée des autres coéquipiers du week-end, la mise en place des lignes se fait tranquillement et quelques carassins offrent les premières déroules !

L’arrivée du reste de l’équipage se fait au compte-goutte et chacun a le temps de s’installer confortablement. L’équipe au complet, il est l’heure de l’apéro juste avant la nuit. Malheureusement, toujours pas une seule déroule correcte…mais un poisson-chat ogre qui vient gober une bouillette de 25mm.


Quelle plaie, l’étang en est envahi depuis peu…les lignes peuvent être remontées toutes les heures pratiquement (sans filet anti-chat)..c’est la mort assurée. Et ne parlons pas de l’amorçage au pellet…il doit disparaître en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire…la stratégie commence mal.

Pour la faire courte...les chats rendent notre pêche impossible et nous ne touchons pas un seul esturgeon de jour comme de nuit…les heures passent, on bronze, l’étang est tranquille !


En face, nos amis français font quelques poissons. Il est certain qu’il faut adapter la stratégie, ne plus mettre de pellets, pas de farine, juste quelques bouillettes autour de l’appât ! Oui, mais attention, des bouillettes spécialement anti-chats…à l’ail ! Je ne connaissais pas, il faut croire que ça marche !

Malheureusement, je n’ai pas ce genre d’article avec moi, déjà que j’ai le sentiment de déménager à chaque session, je n’avais pas encore pensé à cela.

BIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP

Départ sur une canne placée sur un petit plateau. Lionel se saisit de la canne et prend contact, un bel esturgeon transmontanus fait une chandelle…et se décroche, mince.

Nous sommes dimanche matin, le compteur est toujours à 0, je suis fatigué de cogiter et il faut avouer que l’apéro du soir précédent s’était sans doute un peu prolongé !

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPP

Ça déroule ! Je me réveille en sursaut alors que certains sont déjà réveillés depuis quelques heures. Gan qui tenait le poisson me donne la canne et me crie : « Sors-nous ce poisson maintenant, on ne peut pas risquer de le perdre par une erreur technique, à toi de jouer ! ».

Waow...le réveil est rude mais je suis heureux !


Je me rends cependant compte que deux nouvelles cannes sont venues s’ajouter aux miennes et, de plus, c’est l’une d’elles que j’ai en main. 

Je reconnais alors les cannes à notre ami Manu qui, d’en face, en venu discrètement déposer deux montages avec ses fameuses bouillettes pour que nous ayons enfin la chance de toucher quelque chose !

Quelle belle intention, merci encore Manu !

Le poisson fini par se rendre et la température de l’eau permettant de prendre un bain, je décide de le rejoindre pour la séance photo !

Un magnifique Transmontanus !


Manu me rejoint, le sourire jusqu’aux oreilles, ha il n’est pas peu fier mais sur ce coup, on lui doit tout ! Ce poisson, en quelque sorte, c’est le sien, merci encore amigos, quelle générosité !


Le poisson repart tranquillement et Manu repose la canne avec le talent qui est le sien.

Quelques heures plus tard, nouveau départ et c’est notre Manu suisse et Lio qui s’organisent pour le ramener au bord.


C’est un joli Baeri, plus petit mais costaud !


Il est le milieu d’après-midi et donc temps de ranger tranquillement le matériel. Malheureusement aucun nouveau visiteur ne verra le tapis de réception qui aura eu le temp de sécher ainsi.

La météo ayant été avec nous pour ce week-end, nous aurons pu savourer le repos, la convivialité et les apéros estivaux sous un beau soleil…heureusement que Manu était là pour nous rappeler que nous étions ici pour pêcher et nous a permis la capture de 2 jolis poissons qui concluent ainsi la réussite de ce week-end entre amis comme nous les aimons !


A l’année prochaine sûrement !

Kevin