2 jours avec les Geais dans le Vaucluse

A la dernière, réellement improvisée pour ma part, je prends la route direction le Rhône en aval de Valence pour rejoindre le duo Père-Fils des Geais pour un week-end de pêche au silure.

Je signerai respectivement mes 33 et 34ème jours de pêche sur la Rhône à la recherche d’un beau glâne supérieur à 150 cm. 

Le Rhône est beau, ! Le temps : idéal, avec peu de vent ce qui facilitera nos dérives. 

Après mon arrivée du vendredi soir sans encombre et un plat de spaghetti bolognaises dont seul Manu a le secret, c’est préparatif du matériel. Je penche pour une pêche au fireball en premier, on improvisera ensuite si nécessaire mais il semble que quelques poissons soient actifs.

Le lendemain, le réveil peine à nous sortir des plumes. Mise à l’eau, un peu de navigation et nous voilà sur le premier spot. Une dérive, un écho ; deuxième dérive, rien…bon Manu, moi je vais passer à autre chose.

C’est certain, il y a quelques poissons mais nous sommes à la sortie de la reproduction. Les poissons, fatigués encore de leurs accouplements, sont apathiques. Tiens, je me rappelle que Manu a une petite tanche morte qui traine quelque part….ça fait déjà longtemps que mon pote Adri aurait mis ça sur une monture J-C. Tanzili et dandiné le tout sur le fond pour réveiller l’agressivité des silures et déclencher une attaque réflexe.

Allé, il faut changer c’est sûr, je mets en pratique ma pensée. Après une trentaine de mètres de dérive, je m’exclame : Bon, Arthur et Manu, on va tout de même réussir à déclencher une première touche non ? …le temps de terminer ma phrase que je me fais aspirer mon montage et ferre énergiquement ! 

C’est gros…., c’est lourd…et la canne plie sérieusement !


Après un beau combat, dur qui m’a malmené, une superbe femelle se rend. Nous éviterons les manipulations au maximum en hissant ce poisson rapidement sur le bateau afin de nous rendre en berge pour procéder à la séance photo…dans l’eau !


Quelle magnifique bête qui signe non seulement mon record du Rhône mais à 1 cm près mon record silure tout simplement ! Je suis aux anges et mes coéquipiers également ! La pêche de ces moustachus est intense et un véritable partage des émotions.

J’aurai la chance de faire un nouveau poisson le lendemain après cette belle aventure de la veille ! 

Quelle belle session improvisée et rapide avec Arthur et Manu ! Merci encore de votre proposition, disponibilité et pour tout votre partage !

A tout bientôt sur l’eau !

Kevin